MENÜ

Konaté : « Heureux de pouvoir aider l’équipe à nouveau »

Après une longue période d'indisponibilité, Ibrahima Konaté est de retour sur les terrains | Il a inscrit son premier but contre Fribourg en Bundesliga | Notre défenseur français s’est livré au jeu des questions-réponses

Bonjour Ibou, tout d’abord une question simple : comment vas-tu ?

« Actuellement tout va très bien ! Après la trêve internationale, je suis heureux de retrouver la Bundesliga, la Ligue des champions et la Coupe d’Allemagne. »

Prêt pour les questions ?

« Absolument. C’est parti ! »

Très bien. Ton plus grand fan, Nordi Mukiele, demande pourquoi tu as effectué trois célébrations en une après ton but contre Fribourg ?

« Haha. C’était sûr qu’il voudrait entendre ça encore une fois. Il y avait trois différents destinataires, d’où la triple célébration. La première était pour moi, parce que j’étais heureux de pouvoir aider l’équipe à nouveau après ma longue blessure. La seconde, c’était pour Nordi Mukiele qui m’a fait la passe. Et la troisième pour nos fans, qui continuent de nous soutenir malgré la difficulté de la situation. »

Peux-tu nous décrire tes sensations après le but ?

« Quand j’ai marqué mon premier but de la saison, j’étais bien sûr très qu’heureux. Mais j’ai rapidement mis ça de côté, car la rencontre était loin d’être terminée. On se doit de rester focus, donc je me suis reconcentré sur le match. »

Image
Contre le SC Fribourg, Ibou Konaté a inscrit le deuxième but de sa carrière en Bundesliga - le premier date du 27 janvier 2019 contre le Fortuna Düsseldorf.

Tu t'apprêtes à revenir dans ta ville de naissance, où le PSG nous attend. On imagine que c'est un match qui a une signification particulière ?

« C'est un match extrêmement important pour moi. Je suis né à Paris, ma famille est fan du Paris Saint-Germain. Même si bien sûr, elle sera pour Leipzig quand ils joueront contre nous. Dans tous les cas, ce match est très important et j'espère que nous obtiendrons un bon résultat. »

Quel serait le moment fort de ta carrière jusqu’à présent, d’après toi ?

« Même si je ne pouvais pas être sur le terrain à ce moment-là : le plus grand moment de ma carrière reste le quart de finale de Ligue des champions contre l’Atlético Madrid à Lisbonne. La période sur place avec l’ensemble de l’équipe est un grand souvenir et nous a vraiment soudés. »

Qui sont tes meilleurs amis dans l’équipe, avec qui passes-tu le plus de temps ?

« C’est difficile à dire : je m’entends bien avec tous mes coéquipiers. Je passe plus de temps avec les autres joueurs francophones : Doudou, Christophe, Nordi et Upa. Mais ce sont tous des garçons sympas. »

Qui est le plus rapide : Ibrahima Konaté ou Dayot Upamecano ?

« Aieaieaieaie !! Encore une question difficile. Peut-être qu’on devrait simplement faire une course lors de la prochaine journée. On verra qui est le plus rapide. »

Avais-tu un modèle sportif quand tu étais enfant ?

« Pas seulement quand j’étais enfant. J’admire toujours Sergio Ramos. C’est une légende. Il joue depuis des années au meilleur niveau, c’est un battant et un parfait leader. »

Dernière question de supporters, Ibou : quel est ton niveau d’Allemand ?

« Mon allemand est loin d’être parfait, je dois encore apprendre un peu. Mais avec le temps, je comprends beaucoup mieux et je crois que j’ai appris à bien communiquer. »

Le maillot d'Ibou !

Articles liés

×