MENÜ

"90 minutes de courage"

Le coach Julian Nagelsmann et Christopher Nkunku en conférence de presse d'avant-match, avant la venue du Paris Saint-Germain en Ligue des champions | L'état des troupes

La troisième journée de Ligue des champions mettra aux prises le RBL et le Paris Saint-Germain à la RB Arena mercredi soir (coupe d'envoi : 21h).

En conférence de presse d'avant-match, le coach Julian Nagelsmann et son milieu de terrain Christopher Nkunku se sont exprimés avant la venue en Saxe des champions de France.

Julian Nagelsmann :

Les récentes défaites :

  • "Nous ne nous cacherons pas face au PSG. Si nous sommes dans un très bon jour, comme face à l'Atlético Madrid, nous serons en mesure de gagner. Nous avons récemment concédé deux défaites, et la grosse charge de travail actuelle se ressent d'autant plus quand on ne gagne pas.

    Mais les défaites permettent aussi d'apprendre. Notre défaite en demi-finale la saison dernière a montré que nous avons joué de façon très courageuse pendant les 10 premières minutes, mais que le premier but parisien nous a fait perdre ce courage. Mercredi, nous voudrons montrer 90 minutes de courage."
     

Les blessures :

  • "Comme Paris, nous avons quelques blessés à déplorer. Avec un calendrier aussi chargé, il faut toujours bien mesurer la charge de travail par joueur. Même sans Neymar et Mbappé, le PSG possède une très bonne équipe, avec des joueurs dont beaucoup de clubs aimeraient disposer. Les Parisiens seraient meilleurs avec ces deux joueurs, mais nous serions également meilleurs si tous nos joueurs étaient disponibles."

La pression :

  • "Selon moi, les deux matchs face au PSG sont comme des matchs à élimination directe. Rien ne sera perdu après un seul match, mais nous pouvons mettre le PSG sous pression. Chaque match est décisif. Contrairement à la Bundesliga, il n'y pas 34 matchs pour rattraper les erreurs. La pression est aussi un privilège. S'il n'y avait rien à gagner, on s'ennuierait."

Le duel Nagelsmann / Tuchel :

  • "Ce match ne sera pas un duel entre deux entraîneurs. Je crois que Thomas Tuchel a dit un jouer que le football était un "Players' Game" et non un "Coaches' Game". Je partage son avis. L'un contre l'autre, nous n'avons vécu que des matchs passionnants. Notre rôle sera de mettre la fraicheur et l'envie nécessaire sur le terrain. Je veux évidemment gagner ; pas contre lui, mais contre le PSG !"
     
Image
Christopher Nkunku

Christopher Nkunku :

Le duel face à son ancien club :

  • "Ce sera un match spécial car j'ai longtemps joué pour Paris. Mais je suis à Leipzig maintenant, et je vais tout donner. Ma famille va bien sûr suivre ce match avec attention, et elle s'en réjouit. Je veux gagner, bien jouer et aider l'équipe. Notre objectif est de nous qualifier pour le tour suivant. Nous avons perdu en demi-finale la saison dernière, et notre envie de gagner mercredi est d'autant plus grande."

 

La charge de travail actuelle :

  • "Je récupère très bien. Nous jouons tous les trois jours, c'est beaucoup, mais c'est comme ça. Plus on joue, plus je suis heureux ! Il faut se concentrer sur une bonne récupération et de bons entraînements pour être performant en match. Si nous jouons tous les trois jours, c'est parce que nous sommes en Ligue des champions ; c'est donc normal que le niveau des matchs soit élevé et intense."

 

Collection Hometown de Nike

+++ L'état du groupe +++

  • Nordi Mukiele s'est entraîné lundi avec le reste du groupe. Il ne ressent plus de douleurs. Même s'il ne pourra sans doute pas jouer 90 minutes contre Paris, il est un candidat pour le onze de départ. "Nous avons urgemment besoin de lui", a déclaré Julian Nagelsmann.
     
  • Tyler Adams et Marcel Halstenberg ressentent encore des douleurs. Une décision sera prise au dernier moment quant à leur participation à la rencontre.
Journée 3 - Ligue des champions
RB Leipzig

Me

4 novembre

Paris Saint-Germain
21h00
RB Arena , Leipzig

Red Bull Shop

Articles liés

×