MENÜ

"En Oberliga, la fête est plus folle !"

Le 2 mai 2010, le RB Leipzig montait en division supérieure pour la première fois de son histoire | C'est assis sur le canapé que nos joueurs ont appris la bonne nouvelle : Leipzig était champion de 5e division allemande | Le capitaine de l'époque Ingo Hertzsch se souvient

Il y a 10 ans, le RB Leipzig faisait un premier pas en direction de la Bundesliga ! Le 2 mai 2010, le RBL montait d'un échelon en passant de l'Oberliga (5e division) à la Regionalliga. Une promotion vécue devant le téléviseur, sur le canapé : deuxième au classement, Budissa Bautzen laisse filer des points ce jour-là, offrant par la même occasion le titre de champion au RBL. Avec 22 points d'avance, le club était fin prêt à faire bonne figure en quatrième division allemande ! Capitaine du RB Leipzig version 2009/2010 et ancien joueur de Bundesliga, Ingo Hertzsch (aujourd'hui responsable de l'école de football du RBL) évoque avec nous cette première saison turbulente du club, et livre quelques anecdotes sur la manière dont l'équipe a fêté son titre...

Image
Ingo Hertzsch. Le défenseur célèbre ici un but contre Rot-Weiß Erfurt II.

Débuts difficiles et shorts serrés

"Quand je suis venu à Markranstädt pour mon premier entraînement avec le RBL, rien ne ressemblait à ce que j'avais connu jusque-là. Les ballons étaient de plusieurs marques différentes, certains étaient dégonflés, et on s'entraînait avec les tenues des U17 et U19 du Red Bull Salzburg. Le dernier servi se retrouvait avec un short hyper serré. C'était la jungle !" se souvient Ingo. 

Malgré des débuts poussifs (1-1 contre Carl Zeiss Iéna II), le RBL ne tarde pas à justifier ses ambitions et enchaîne trois victoires. Lors de la cinquième journée, une défaite 2-1 contre Budissa Bautzen ne fait que renforcer les ardeurs des petits nouveaux : "Cette défaite n'a fait que nous pousser davantage vers l'avant. On voulait leur montrer !" L'équipe de Tino Vogel ne perdra plus un seul match jusqu'à la fin de la saison (hormis à l'ultime journée), avec notamment une victoire de prestige 3-0 en derby contre Lok Leipzig, devant 11 000 spectateurs. "C'était un très gros match, très spécial à cette époque."

Image
Derby contre Lok Leipzig : victoire devant 11 000 personnes à la Red Bull Arena.

Une sortie mémorable

L'équipe de cette époque était composée de joueurs pro (Ingo Hertzsch, Thomas Kläsener, Sven Neuhaus...) et amateurs. Pourtant, "nous étions hyper soudés. Les gars d'ici nous ont fait visiter Leipzig et ont grandement facilité notre adaptation." 

Néanmoins, une petite différence s'est faite sentir à l'occasion d'une sortie de groupe : "Pendant la trêve hivernale, nous sommes allés à Salzburg avec le bus du Red Bull Salzburg. Moi-même et les autres joueurs pros étaient habitués, mais les autres avaient des étoiles dans les yeux. Les voir se réjouir comme des petits enfants de faire un déplacement dans ce bus, ça nous a fait sourire !"

Image
"Ce n'est qu'ensemble que nous avons réussi. Nous seuls joueurs professionnels n'aurions pas réussi à monter sans les coachs, le staff technique, et tous les gars de Markranstädt."

Champion sur canapé

Cinq journées de championnat avant la fin, une défaite de Bautzen offre le titre au RBL sur un plateau. Les joueurs sont littéralement sacrés sur canapé : 

"J'étais tranquillement alongé sur mon canapé quand j'ai appris la nouvelle. Le lendemain, après avoir battu Halle 2 à 0, on a bien sûr fait la fête comme il le fallait. Le coach nous a laissé quartier libre jusqu'à minuit, car on devait jouer un match en retard le mercredi. On a plus ou moins respecté la consigne. On a finalement gagné le match du mercredi donc tout est bien qui finit bien !"

Image
Ingo Hertzsch et le gardien Alexander Moritz, avec coupe et certificat !

La fête avec les fans

Après trois victoires consécutives de plus, le RBL termine la saison avec 80 points en 30 matchs, et une moyenne d'affluence de 2 000 personnes au Stadion am Bad, où le titre est célébré avec les fans après le dernier match à domicile. 

"Avec les fans, on a installé une voiture à bière et une scène avant de fêter le titre avec eux. C'était une belle sensation, spéciale, surtout pour les fans, car ils étaient si près de l'équipe." Le coach n'échappe évidemment pas à la traditionnelle douche de bière : "Après le coach, il fallait courir soi-même pour l'éviter !"

Image
Jour de fête au Stadion am Bad !

Dix ans après ce titre, notre ancien capitaine, passé notamment par Hambourg, Leverkusen et Francfort, est catégorique : 

Avec les joueurs amateurs d'Oberliga, la fête est un poil plus folle que chez les professionnels

Ingo Hertzsch
#OnThisDay 2010 - der erste Aufstieg in unserer Vereinshistorie, von der Oberliga in die Regionalliga

RBL-Fanshop

Articles liés

×