MENÜ

Mayence en lutte pour le maintien

Mayence est 15e du championnat | Danny Latza en pilier de l’équipe, Pablo de Blasis en meneur d’hommes | Un natif de Leipzig dans les buts | 2-2 au match aller

Plus que trois matchs ! Les Roten Bullen se déplacent ce samedi sur le terrain de l’OPEL Arena à Mayence. Le match aller entre le RBL et le FSV s’était achevé sur un score de 2-2.

Image
Yussuf Poulsen (g.), titulaire au match aller
Image
2-2 à la Red Bull Arena entre RBL et FSV

Saison actuelle :

Avec 30 points au compteur, le FSV Mayence occupe actuellement la 15e place au classement général. Le club a quitté la zone rouge il y a deux semaines grâce à sa curieuse victoire face à ses concurrents directs du SC Fribourg (2-0), avec notamment un penalty accordé via la VAR alors que les joueurs se dirigeaient déjà vers les vestiaires pour la mi-temps. Malgré sa défaite la semaine suivante à Augsbourg (0-2), le FSV reste devant Fribourg, premier relégable, grâce à sa meilleure différence de buts.

Juste au-dessus, le VfL Wolfsbourg possède également un total de 30 points. Wolfsbourg, Mayence et Fribourg ont tous 5 points d’avance sur le SV Hambourg, 17e et toujours en lutte pour arracher la place de barragiste.

L’équipe de l’entraîneur Sandro Schwarz dispute une saison en dents de scie, avec 7 victoires, 9 nuls et 15 défaites. 21 points ont été pris à domicile, 9 à l’extérieur.


Le match aller :

Le résultat du match aller (2-2) était frustrant pour le RBL, qui concéda l’égalisation sur un but tardif du joueur mayençais Emil Berggreen à la 86e minute. Ralph Hasenhüttl et son équipe devront gagner samedi pour conserver une chance de disputer la Ligue des champions la saison prochaine.

Les trois derniers matchs du FSV Mayence :

29e journée : FC Cologne – FSV Mayence 1-1
30e journées : FSV Mayence – SC Fribourg 2-0
31e journée : FC Augsbourg – FSV Mayence 2-0


L’Opel Arena de Mayence

Construit pour la somme de 65 millions d’euros en 2011, la Coface Arena a changé de nom en 2016 pour désormais s’appeler Opel Arena. Le stade de Mayence a une capacité de 34 000 places (dont 14 000 debout). La moyenne d’affluence cette saison est de 28 330 personnes.
 

Image
Le RBL l'a emporté 3-2 à Mayence la saison passée

Joueurs clés

Danny Latza

Le milieu défensif sert de plaque tournante au jeu mayençais. Plus utilisé que tous ses coéquipiers (29 matchs cette saison, 2 353 minutes), il est le troisième meilleur dribbleur de Bundesliga cette saison (52,8%).

 

Pablo de Blasis

L’Argentin est le deuxième plus petit joueur du championnat (1,65 m) : malgré cela, de Blasis fait souvent preuve d’un excellent sens du timing dans le jeu aérien lui permettant de se montrer dangereux de la tête. Il a inscrit trois buts lors des trois derniers matchs du FSV, dont un de la tête contre Fribourg. Le joueur de 30 ans à la mentalité de fer est le leader émotionnel de l’équipe, capitaine contre Augsbourg la semaine passée.

Image
Pablo de Blasis au duel avec Timo Werner

René Adler

De retour d’une blessure longue (16 matchs manqués), le gardien René Adler est de retour depuis quatre matchs, pour seulement trois buts concédés. L’ancien international allemand en a profité pour inscrire deux cleans sheets à son tableau de chasse, tout en repoussant 80% des tirs adverses.

Né à Leipzig, Adler a joué pour le Bayer Leverkusen de 2000 à 2012 puis pour le SV Hambourg de 2012 à 2017.


Absences

L’entraîneur Sandro Schwarz devra sans doute se passer de six joueurs contre le RBL :

  • Emil Berggreen (problèmes musculaires)
  • Yoshinori Muto (problèmes musculaires)
  • Karim Onisiwo (cheville)
  • Stefan Bell (cuisse)
  • Niko Bungert (déchirure musculaire)
  • Leon Balogun (contusion)

 

Image
L'Opel Arena de Mayence
Bundesliga, journée 31
1. FSV Mainz 05

SA

28 avril

RB Leipzig
15h30
OPEL Arena, Mayence

Articles liés